VOTER POUR CETTE CANDIDATURE

CLIQUER POUR VOTER (1x par jour max par candidat)

Voting Closed !

Fabriqué par Jeremy Morlot.
Musique & sound design par Félix Muhlenbach.
Message de Jeremy Morlot :
Tout est fait maison ! J’utilise la méthode « recette de grand-mère » pour développer et tirer mes photos en argentique, et je me suis dit que ça serait chouette de s’en servir pour raconter une histoire. Une histoire plutôt personnelle parce que la matière première c’est mes photos, mes amis, et ma perception de l’acte photographique. Une histoire pas du tout personnelle parce que j’ai fait cette vidéo pour les autres. On a fait du faux avec du vrai. Les photos sont de vrais photos, la muse est vraiment ma muse, le photographe du film, Félix, est en fait le compositeur de la musique et le sound designer. Il n’a rencontré presque aucun modèle. Ce ne sont pas ses mains que l’on voit, et la voix est celle du beau mâle de la 3e partie. Je vous présente le photographe frankenstein. Cette forme de bout à bout d’images colle à merveille avec la pratique artisanale du développement et du tirage que la vidéo présente. On mélange des produits, de l’eau et de la lumière, et nos photos apparaissent comme on sort un gâteau au yaourt du four. Mais le vrai héro de la vidéo c’est le négatif. On le voit naître dans le noir, prendre son baptême dans l’évier, avoir toute sa place sous la lumière de l’agrandisseur, et disparaître à tout jamais au fond d’une enveloppe. Cette vidéo ne vous expliquera pas comment, mais Peut-être vous donnera envie d’essayer l’argentique. J’ai été touché d’apprendre que celui qui m’a appris à faire tout ça, le photographe Philippe Paret, était disparu. Cette vidéo lui rend donc hommage. Pour le reste, plaisir d’offrir.


 

Infos

Lien
  • Lien : http://jeremymorlot.com/