BBCC – How the fuck did she survive the nuclear holocaust?

Site web du nommé

BangBangCockCock : 

Ok, on choisit pas sa famille. Mais ses influences, oui : Broadcast, Suuns, The Fall, Liars, Swans, Can, Talking Heads. Ca pose un groupe.
Avant d’être BangBangCockCock (PanPanCulCul en français), Adrien Moerlen (Adrien Moerlen en français) et certains de ses sbires s’étaient illustrés avec les Crocodiles Inc., c’était en 2011, c’était mieux avant.
Une partie des membres a d’ailleurs fait le trajet en soute, d’autres ont débarqué. BBCC a pris corps en 2015, sous la forme d’un sextet (sic) composé d’une basse, d’une guitare, d’un clavier, de chants et de machines pour assurer les playback. BBCC a commis son premier méfait avec le planant et réjouissant Heidentum où il était notamment question de paganisme, d’asphyxie érotique et de licornes.
Pour cet album de la maturité, BangBangCockCock a signé chez les gens d’Octobre Tone. Si l’album n’a pas de titre (à ce jour ils ont écarté les options “Deux sashimis sinon rien”, “Album éponyme” et “Papa, maman, papa ?”), on sait déjà qu’il se nourrira des influences kraut, rock, krautrock, progressif, rock, krautrock progressif, psyché, rock psyché, rock psyché progressif, de zouk et de pop. On sait aussi qu’il y sera notamment question de tentacules, de ressources humaines et de licornes. (ndlr : l’album a désormais un nom et c’est “Altered States of Consciousness”.)
Et puis, BBCC a ouvert les portes de sa direction artistique au petit génie T/O, pour une association diabolique ouvrant le chant et les champs (sic) de tous les possibles. Offrant un nouvel élan à chaque morceau, T/O a permis à BangCockBangCock de devenir vraiment BBCC. Une mutation salutaire qui a largement contribué à simplifier la production de l’album, à le ramener à sa substantifique moelle ; l’art de la soustraction.
Avant la parution de ce nouveau disque, pendant et après aussi, BBCC se voit et se verra sur scène ; soucieux d’une image à géométries variables, amoureux des clips comme on en fait plus et des shows à l’amérindienne, BBCC est la promesse d’un moment hors du temps, à l’heure où l’on estime les temps d’écoute et de lecture.

L’équipe du clip : 

Réalisation : Laura Sifi
Assistant réalisation : Quentin Grethen
Chef opérateur : Pierre Nativel
Assistant caméra : Baptiste Verrey
Etalonnage : Jérome Gensollen
Décors : Luna Duchaufour-Lawrance, Valentin Pierrot Maquillage / Habillage : Antoinette Marchal
Accessoiriste illusionniste : Yrjan Charpentier
Mise en scène : Manon Texeira
Photographe : Christophe Urbain
Régie : Hugo Turon, Thomas Lafont, Théo Cloux, Elsa Plaza



Les Hopl’Awards c’est la cérémonie de récompense culturelle alsacienne. Ses missions : cerner les tendances culturelles et artistiques de l’année écoulée, récompenser les acteurs culturels de la scène régionale et déceler les révélations de demain.

Contact

Association Becoze:8, Quai Zorn 67000 Strasbourg France Cérémonie officielle:Conservatoire 1 Pl. Dauphine 67076 Strasbourg Email:contact@hoplawards.fr
Becoze © Copyright 2020 - By  Symbioz