Joseph Levacher – Octobre 2022

Site web du nommé

Chaque mois, Coze invite un artiste local à réaliser la couverture du magazine. Dans le cadre des Hopl’Awards, le public est amené à voter pour sa couv’ favorite.

Joseph Levacher est l’artiste qui réalise la couverture du Coze Magazine du mois d’octobre 2022.

Originaire de Normandie, Joseph part vers l’est pour faire son lycée, option arts plastiques, à Rouen. Ensuite, direction encore plus à l’est pour rejoindre Paris et l’école Estienne en gravure. Enfin, toujours plus à l’est, Joseph pose ses bagages à Strasbourg en 2016. Il y rejoint l’atelier livre de la Haute École des Arts du Rhin dont il sort diplômé en juin 2021.

Au départ très attiré par l’illustration et la bande dessinée, ses études l’emmènent vers une découverte plus large de ce domaine. Notamment à travers l’histoire de l’art étudiée au lycée mais aussi à travers ses deux années à l’école Estienne. Elles lui ouvrent de nouvelles perspectives, vers l’édition, la micro-édition et autour de différents aspects techniques. Ce qui le pousse à tenter l’équivalence pour rejoindre la HEAR dans la section livre et non pas dans la section illustration.

Lors de cette première année, Joseph met alors un peu de côté le dessin et le côté narratif. Il se concentre d’avantage sur les aspects techniques et s’essaie aussi au volume et au monotype. Il retourne finalement à ses premiers amours grâce à des rencontres faites à la HEAR. Il participe ainsi à plusieurs fanzines. Ces projets collectifs l’emmènent à réaliser ensuite d’autres publications personnelles. Il participe à des salons et rencontre Julien Magnani, des éditions du même nom. Une jolie rencontre qui permet à Joseph de rejoindre la talentueuse écurie de la maison d’édition, qui compte par ailleurs de nombreux artistes issus des Arts Déco de Strasbourg comme par exemple Annabelle Buxton, Jérémie Fisher, Camille Louzon ou encore Marion Fayolle.

Cette rencontre tombe à point nommé puisque Joseph avait déjà une idée qui poussait en lui depuis un moment autour du levain. Le levain chez Joseph c’est une histoire de famille. Sa mère fait du pain au levain depuis toujours et lui aussi s’y est mis. Cet intérêt a pris également sens en lisant La Désobéissance civile d’Henry David Thoreau et notamment cette phrase :

« Le plus important n’est pas que vous soyez au nombre des bonnes gens mais qu’il existe quelque part une bonté absolue, car cela fera lever toute la pâte ».

Le levain, c’est aussi quelque chose de vivant, quelque chose que l’on partage sans jamais rien perdre et quelque chose que l’on doit nourrir et qui nourrit. Joseph y voit là une image très intéressante pour raconter le lien avec le vivant et entre les personnes. Cette idée en tête et la rencontre avec Julien Magnani l’ont lancé dans le projet de son premier livre !

La légende des Champs de Feu

Intitulé La légende des Champs de Feu, l’ouvrage est constitué de textes et d’images réalisés par Joseph qui se répondent. Il s’agit d’une forme de conte qui raconte l’histoire de trois personnages qui vivent dans la vallée des champs de feu, corrompue par l’affreux Mercan. Les trois protagonistes sont non genrés et Joseph parle d’eux sous la forme des trois copaines (copains.ines). Iels vont alors se réfugier dans la forêt, tissent des liens avec la nature, sèment du blé et commencent à faire du pain grâce à une recette perdue. Finalement, une question demeure : faut-il redescendre dans la vallée et affronter Mercan ?

De l’idée du levain à la publication du livre en septembre dernier, le projet a bien levé lui aussi puisque c’est un ouvrage de 132 pages que vous pouvez découvrir aujourd’hui ! Évidemment, les alsaciens ne passeront pas à côté du clin d’œil présent dans le titre au Champ du Feu !

Également, grand amateur de vélo, Joseph se nourrit beaucoup des paysages qu’il découvre mais aussi des noms de villes et villages. Derrière ceux-ci, l’on peut vite se raconter des contes et des histoires. Le folklore est partout ! D’ouest en est, les contes et les légendes qui habitent nos territoires sont nombreux. Certains nous sont familiers, et d’autant plus pour Joseph puisque sa maman était conteuse, d’autres peuvent totalement être inventés, glissés à nos oreilles par le nom d’un lieu-dit ou d’une cascade au nom enchanteur !

Il essaie de retranscrire dans ses travaux ses découvertes et le côté magique des rencontres avec les oiseaux, les fleurs ou les paysages qu’il découvre dans ses balades. On retrouve en effet dans ses dessins et leurs narrations un côté lent, presque contemplatif, entre le réel et le fantastique. On y découvre souvent des paysages réalistes sans marque d’architecture ou de modernité dans lesquels évoluent des personnages oniriques, à la manière d’un paradis perdu.

L’univers de Joseph se nourrit de ses découvertes et de ses rencontres avec les autres et avec les images réelles ou imprimées. Les couleurs sont très présentes et travaillées. Lors de sa formation à la gravure et ses études à la Hear il a pu être en contact avec de nombreuses images anciennes, que ce soit l’imagerie d’Épinal, les anciennes techniques d’impression, les images du 19e et 20e siècle et leur traitement particulier de la couleur, les estampes japonaises ou l’art nouveau … Toutes ces découvertes ont façonné l’univers et la patte actuelle de Joseph.

Il travaille actuellement sur une réédition d’un jeu de tarot en collaboration avec Matière Grasse, prépare des prochaines expositions et commence aussi à réfléchir à une histoire pour un second livre ! Vous pourrez rencontrer Joseph à Strasbourg le 22 octobre à la librairie Quai des Brumes autour de son ouvrage La légende des Champs de Feu !

Les questions du tac au tac

Un mot que tu aimes bien ? Abîme
Un mot que tu n’aimes pas ? Patrie
Ton endroit culturel préféré en Alsace ? Les fêtes au port du Rhin
L’endroit pour boire un verre ? Le Kitch
Ta musique du moment ? Graver dans la roche de Sniper
Ton film favoriIl decameron de Pier Paolo Pasolini

La couv’ vue par l’artiste

Pour la couv’ j’ai choisi la dernière image de ma dernière auto-édition. Dans le livre elle est imprimée en sérigraphie avec un passage argenté ! Le personnage c’est Lucipin, qui fuit son travail salarié trop aliénant et se réfugie dans les Gorges de l’Abîme, dans le Jura, où il se transforme petit à petit. Mais s’il avait été en Alsace il serait sans aucun doute allé vivre avec les martins pêcheurs et les hérons vers la Bruche ou la Lièpvrette.



Contact

Association Becoze:4 rue de la Coopérative 67000 Strasbourg France Cérémonie officielle:Conservatoire 1 Pl. Dauphine 67076 Strasbourg Email:contact@hoplawards.fr
Becoze © Copyright 2023 - By  Symbioz